éditions Salvator

Construire ou déconstruire l’humanité ? L’éducation face aux nouvelles idéologies

janvier 2013 parution du livre des actes du congrès du 28 et 29 janvier 2012

Samedi 17 novembre 2012, par stan // Vu pour vous

Livre des actes du congrès du 28 et 29 janvier 2012 organisé par La Communion des Éducateurs Chrétiens http://www.communioneduc.fr/

PDF - 84.4 ko
Construire ou déconstruire l’humanité ? L’éducation face aux nouvelles idéologies

Dans le prolongement des controverses récentes sur l’introduction d’éléments des gender studies dans les programmes scolaires en lycée, ce petit livre propose un éclairage critique, afin de mieux comprendre les enjeux anthropologiques et éducatifs qui sous-tendent les débats autour du gender, et plus largement des nouvelles idéologies remettant en cause toute idée de nature humaine.

Les six auteurs, philosophes confirmés ou théologien de renom, donnent tous les éléments souhaitables pour poser à frais nouveaux la question cruciale sans laquelle il n’y a pas d’avenir éducatif : Dans quelle vision de la personne voulons-nous nous inscrire – parents, enseignants, responsables de mouvements éducatifs – nous qui avons la mission d’accompagner les jeunes dans leur croissance ?

Michel Boyancé enseigne la philosophie à l’IPC, à Paris, dont il est l’actuel doyen. Il est l’auteur de Masculin, féminin, quel avenir ?

Rémi Brague enseigne la philosophie aux universités de Paris, Munich et Boston. Il est l’auteur de Les Ancres dans le ciel et Qui est le Dieu des chrétiens ?

Thibaud Collin, professeur agrégé de philosophie à l’IPC et au Collège Stanislas, est l’auteur de Les Lendemains du mariage gay.

Frédéric Crouslé, ancien élève de l’École normale supérieure d’Ulm, est professeur agrégé de philosophie au lycée Sainte-Marie de Lyon.

Jean-Noël Dumont, agrégé de philosophie, est directeur du Collège supérieur, à Lyon.

Xavier Lacroix, docteur en théologie, ancien doyen de la Faculté de théologie de Lyon, est l’auteur notamment de Le Corps retrouvé et La Confusion des genres.

PDF - 84.4 ko
Construire ou déconstruire l’humanité ? L’éducation face aux nouvelles idéologies

Editions Salvator

& voir LES ORIGINES DE LA LIBERTE L’EMERGENCE DE L’ESPRIT DANS LE MONDE NATUREL Présentation de l’éditeur Sommes-nous vraiment libres ou le libre-arbitre que nous nous attribuons n’est-il qu’une illusion ? Toutes les civilisations et la plupart des grands penseurs se sont posés cette question philosophique fondamentale. Mais l’époque moderne a profondément révolutionné cette question, avec d’un côté les progrès de la science (on peut "voir" en direct penser le cerveau), et le développement de la sociobiologie ou psychologie évolutionniste, qui nous dit que nos sentiments les plus intimes comme l’amour maternel ne sont que le résultat de l’évolution au cours de laquelle ils ont été sélectionnés parce ce qu’ils étaient favorables à nos ancêtres. Le croyant ne peut pas balayer d’un revers de main ces découvertes et ces approches qui remettent en cause, comme jamais dans l’histoire humaine, les notions traditionnelles d’âme, d’esprit et de libre-arbitre. Il doit s’y confronter, et c’est ce que fait Philip Clayton dans cet ouvrage. Partant de la science, il montre les limites des conceptions réductionnistes en développant, entre autres, la notion d’émergence : de même que les propriétés de l’eau ne peuvent pas être déduites des propriétés de l’hydrogène et de l’oxygène, elles "émergent " quand un niveau supérieur apparaît celui de la molécule H2O. De la même façon, il y a dans les êtres vivants une émergence de propriétés qui ne s’expliquent pas à partir de leurs composants de base. L’analyse précise que fait Philip Clayton de l’évolution biologique et culturelle et des derniers développements des neurosciences montre qu’une place continue à exister pour la transcendance, et qu’il est toujours possible de croire en l’existence d’un vrai libre-arbitre, même s’il est d’une nature différente de celle envisagée dans le passé. Un travail scientifique, philosophique et théologique de fond qui permettra au lecteur de découvrir différentes approches peu connues dans le monde francophone.