Au-delà des tests de personnalité, comment accompagner la mise en œuvre d’un projet professionnel ?

Bertrand Senez, Directeur des études de l’Institut Albert le Grand et professeur de philosophie.

Mercredi 29 mai 2013, par stan // Vu pour vous

L’Ircom organise régulièrement des activités, des retours d’expériences sans langue de bois. La mise à disposition notamment sous forme vidéos de ces manifestations permettent de capitaliser sur ces précieux témoignages et participer à l’augmentation de l’intelligence collective.

Avec les compliments et remerciements du comité d’Ethicpedia, lequel salue cordialement Bertrand Senez, Directeur des études de l’Institut Albert le Grand et professeur de philosophie.

IRCOM

A l’Ircom, dans chacune des filières, nous utilisons des outils pour nous aider à accompagner nos étudiants. Et nous avons ressenti le besoin de réfléchir à leur juste place ; car si les tests permettent de dégager des traits de personnalité, des talents, des lignes forces, ils peuvent aussi être enfermant et réducteurs. Nous avons donc souhaité traiter cette question lors des rencontres de l’Ircom : au-delà des tests de personnalité, comment accompagner la mise en œuvre d’un projet professionnel ? Cette question concerne évidemment les éducateurs que nous cherchons à être, mais aussi les coachs, les orienteurs, et les managers : aider une personne à trouver une orientation qui lui convient vraiment ; recruter la bonne personne au bon endroit, la faire évoluer au sein de l’entreprise ; autant d’activités qui requièrent un discernement souvent difficile, délicat et subtil. Depuis quelques décennies se sont ainsi multipliés les tests psychologiques pour faciliter la tâche des consultants en R.H, des recruteurs, et des orienteurs. Ces tests permettent d’identifier des « profils », des « types de personnalités », des « préférences cérébrales » etc. et sont ainsi censés servir de base objective au discernement, et de réduire la probabilité d’erreurs. Mais l’accompagnement des personnes révèle que ces outils, pour utiles qu’ils soient, ne sont évidemment pas suffisants. Ils permettent d’initier un processus qui s’achève par la décision concrète d’une orientation professionnelle. Quelles sont les étapes de ce processus ? Quelles précautions vis-à-vis des tests convient-il de prendre ? Comment, à partir des tests de personnalité, accompagner une personne pour lui faciliter l’orientation libre et éclairée de sa vie ?

Introduction d’Olivier Pelleau (Co-fondateur et Directeur du Cabinet de Turning Point, coach, et professeur de philosophie)

Des tests psychologiques à la connaissance de soi. Marguerite Chevreul (Consultant coach, TaldeV)

De la connaissance de soi à l’émergence d’un projet. Deux membres d’Acte : Martine O’Reilly (Conseil en évolution professionnelle, outplacement, bilan de compétences) et Patrick Renard (consultant)

Du projet à la décision. Laurent Falque (membre de l’équipe de direction de l’ICAM Lille, docteur en sciences de gestion)

Télécharger le compte-rendu de son intervention

Commentaires et perspectives. Pierre d’Elbée (directeur associé de l’Institut Caminno, docteur en philosophie)