HERMÈS - Numéro 15 -1995

Les développements médiévaux de la théorie augustinienne du mensonge : I. Argumentation et rhétorique : philosphie et tradition

par ROSIER, Irène

Vendredi 19 septembre 2008, par stan // Articles & Commentaires

Titre : Les développements médiévaux de la théorie augustinienne du mensonge : I. Argumentation et rhétorique : philosphie et tradition Autres titres : Mediaeval Developments of Augustinian Theory of Lie Auteurs : ROSIER, Irène Date de Publication : 1995 Editeur : CNRS Editions, Paris (FRA) Télécharger l’article

Résumé : Les analyses du mensonge et du parjure proposées par les théologiens médiévaux se fondent sur plusieurs textes d’Augustin. Plusieurs éléments interviennent : la vérité des paroles, l’intention de tromper, dissociée en intention de dire le faux et intention de duper autrui. Le cas du serment fictif soulève la question de savoir quelle est la part de l’intention du locuteur, des paroles, et de la manière dont elles sont normalement reçues, dans l’obligation que créée sa prononciation. Une solution, également invoquée à propos de la question épineuse de l’intention du prêtre qui confère le baptême, pose la nécessité, au-delà de l’adéquation entre ce qui est pensé et ce qui est dit, d’une adéquation entre l’intention privée du locuteur et l’intention commune du récepteur ou de la communauté.

URI : http://hdl.handle.net/2042/15158 Dans les Collections : HERMÈS - Numéro 15