Un documentaire de Martin Meissonnier (France, 2014, 90mn)

Le bonheur au travail

Le commentaire d’Arnaud Pellissier-Tanon

Lundi 27 avril 2015, par stan // Ressources

Le bonheur au travail Un documentaire de Martin Meissonnier (France, 2014, 90mn) Production : ARTE France, RTBF, Campagne Première Diffusé le mardi 24 février 2015 à 20h50. http://www.arte.tv/guide/fr/051637-...

La page de commercialisation : http://boutique.arte.tv/f10216-bonh...

PDF - 119 ko
Le bonheur au travail

Le commentaire d’Arnaud Pellissier-Tanon Avril 2015

Le bonheur au travail ? Une formule plus riche que celle du bien-être, pourtant à la mode… Une formule qui fait mouche, qui touche au cœur de l’aspiration des hommes : aimer ce qu’on fait et faire ce qu’on aime !

Le documentaire de Martin Meissonnier donne la parole à une multitude d’acteurs : chefs d’entreprise visionnaires, opérateurs de productions, universitaires ou consultants et même des fonctionnaires ! Mais aucun manager intermédiaire… Car la bête noire du bonheur au travail ce sont les petits chefs accrochés à leur pouvoir : il faut libérer les énergies de leur contrôle tatillon ! Le documentaire insiste sur la réorganisation de l’entreprise (la suppression de la hiérarchie) et le devenir des anciens managers (leur rôle se transforme vers des missions d’accompagnement) et leur mode de désignation (certains sont élus par leur équipe sur leur capacité à susciter le consensus). Il donne de nombreux exemples de la façon dont le personnel a pris en main son travail et fourmille d’initiatives. Il explique ainsi le succès commercial et financier de ces entreprises où il fait bon travailler. Il pronostic mal du sort des organismes où le personnel n’est pas au cœur des préoccupations de la direction… quand, par exemple, la finance a pris le dessus. Attention aux entreprises de nouvelle technologie, valorisées des milliards, tenu de près par leurs fondateurs ! Il n’y a pas pire concentration de pouvoirs.

Retenons deux passages clés. Tout d’abord, la recette de toute GRH de bon sens : trouver sa place idéale dans l’entreprise, à savoir le point de rencontre entre ses compétences, ses champs d’intérêt et les besoins de l’entreprise. C’est alors qu’ « on peut donner le maximum sans avoir l’impression de travailler : on s’amuse, on vient avec plaisir, il y a vraiment un côté fun » (01:03:40). Ensuite, les clés de la motivation : on ne retient pas les personnes de talent à coup d’avantages en nature ou de services destinés à simplifier leur vie. L’essentiel, c’est « le contenu du travail », le sens que chacun donne à son activité (c’est pourquoi il est important d’avoir des objectifs, l’idéal étant de se fixer soi-même ses objectifs). L’essentiel, c’est tout autant le regard porté par la direction sur ses collaborateurs : qu’elle fasse appel à leur intelligence et leur volonté de bien faire ! Alors « les gens disent que c’est une boîte superbe, parce qu’on me fait confiance, parce qu’on me donne de la considération, qu’on me respecte, que je m’éclate dans cette entreprise là » (01:09:52).

Le documentaire fait le lien entre le propre de l’homme et le bonheur au travail. Rien de neuf sous le soleil dit le proverbe… mais des vérités que chaque génération doit se réapproprier, en pour vivre à sa façon la condition humaine. Martin Meissonnier propose d’emblée le meilleur. Son documentaire remplit son but, superbement.