Editions du Cerf

La Règle d’Or - Le retour d’une maxime oubliée

par Olivier Du Roy

Mercredi 1er juillet 2009, par stan // Vu pour vous

Un rappel épatant et essentiel. A lire et méditer d’urgence, et c’est une belle occasion de cadeau à offrir. Merci à son auteur.

Au Cerf éditions

Résumé :

Cet ouvrage est le premier livre en langue française qui ait jamais été consacré à cette maxime morale universelle (« ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse »), attestée dans toutes les cultures et religions du monde depuis le Ve siècle avant Jésus-Christ, depuis Confucius, le bouddhisme et l’hindouisme, l’Égypte ancienne, la Mésopotamie, le mazdéisme, la Bible et enfin l’islam. Elle joue un rôle majeur dans l’histoire de la pensée chrétienne où elle est considérée comme l’expression de la loi naturelle. Luther et les réformateurs lui accordent une place éminente dans leur prédication. Elle devient un argument majeur des Quakers contre l’esclavage au XVIIe siècle.

L’ouvrage analyse les différentes formes que peut prendre cette maxime et dissipe les malentendus qu’elle peut engendrer. Il décrit son extension géographique et ses avatars dans la pensée morale occidentale. Il met en évidence le paradoxe de son statut dans le christianisme : maxime de la loi naturelle dans toute la tradition, mais, dans l’enseignement de Jésus, exigence d’un amour qui va jusqu’à l’amour des ennemis. Enfin l’auteur analyse les fondements anthropologiques de son fonctionnement, prenant sa source dans l’empathie naturelle et son efficacité dans l’injonction qui nous pousse à nous mettre à la place de l’autre et à « renverser les rôles ».

Dimensions : 215 x 135 x 15 - Poids : 220 grammes ISBN : 978-2-204-08427-7 - SODIS : 8280628 - EAN : 9782204084277

Auteur : Olivier du Roy [ Né en 1933 ] 20e siècle Ancien moine bénédictin (abbé du monastère de Maredsous entre 1969 et 1972), Olivier du Roy est docteur en théologie de l’Université de Strasbourg. Consultant en organisation, il a publié ensuite plusieurs livres sur le management et l’organisation, entre 1989 et 1997. Lors de sa retraite, il reprend un projet de thèse de doctorat en philosophie qu’il soutient en octobre 2007, à l’Université de Paris-Est (Marne-la-Vallée), sous le titre « La Règle d’or : Histoire et portée d’une maxime éthique ». Elle fera l’objet d’une publication prochaine aux Éditions du Cerf.

Au Cerf éditions

Table des matières :

Introduction : Une maxime oubliée 9

PREMIÈRE PARTIE

LA RÈGLE D’OR : SIGNIFICATION ET PORTÉE

1. Qu’appelle-t-on « règle d’or » en morale ? 15

2. Méprises sur la règle d’or et corrections proposées dans l’histoire de la pensée occidentale 37

DEUXIÈME PARTIE

EXTENSION ET HISTOIRE

3. La règle d’or présente dans toutes les aires culturelles et religieuses 53

4. Brève histoire de la règle d’or dans la tradition occidentale 79

TROISIÈME PARTIE

LE PARADOXE CHRÉTIEN DE LA RÈGLE D’OR : MAXIME DE LA LOI NATURELLE COMME DE L’AMOUR ÉVANGÉLIQUE

5. La règle d’or comme expression de la loi naturelle dans la tradition théologique et philosophique occidentale 103

6. La règle d’or dans l’Évangile 119

QUATRIÈME PARTIE

FONDEMENTS ANTHROPOLOGIQUES ET PHILOSOPHIQUES

7. La règle d’or et son enracinement dans l’empathie 135

8. La règle d’or comme principe d’une morale interpersonnelle de la responsabilité 155

Conclusion : Le retour de la règle d’or 167

Bibliographie sommaire 175

Au Cerf éditions